2014/05/30

InDesign: plusieurs grandeur de page dans un même document

Ça peut sembler une vieille nouvelle mais j'ai reçu une question à ce sujet.

Autrefois, dans CS4, nous avions besoin du plugin «Page Control» pour avoir plusieurs format de page dans un même document InDesign. Depuis CS5, c’est une fonction intégré qui fonctionne bien mais il faut savoir ce que ça implique de l'utiliser.

Comment changer le format d'une page seulement


1. Choisir le «Page Tool» (3e outils vers le bas)

InDesign Page Tool


2. Cliquer sur la page qui doit avoir un format différent

Deux pages au format différents dans un document


3. Entrer les mesures en tenant compte de l'emplacement du point noir

Panneau de contrôle InDesign lorsque le Page Tool est utilisé



Ce qu'il faut savoir avant d'utiliser le «Page Tool»

Seul bémol est que le «Document setup» ne vous dira pas la vérité sur la grandeur réel du document. Et même si vous changez le format dans le «Document Setup», InDesign retiendra que vous avez une page avec un format différent et n'appliquera pas le changement à cette page. C'est problématique surtout lorsque la différence est de quelques points!

Le Document Setup ne dit pas qu'une ou des pages on un format différent

Solution

La seule façon d'annuler cette modification de format, c'est d'utiliser le «Page Tool», cliquer sur la page différente et de redonner le même format que le «Document Setup». De cette façon, InDesign oublira la modification et le format de la page suivra les valeurs inscriutes dans le «Document Setup».


Source: David Blatner, InDesign Secrets

2014/05/29

Les tags OS X Mavericks, couleur difficile à voir

Plusieurs personnes se plaignent sur le forum Apple (et plusieurs autres sites) de la nouvelle façon d'attribuer des «Tags» aux fichiers dans Mac OS Maverick puisqu'on ne voient pas vraiment le petit point qui indique ce qui est marqué.

Avec leur grande réputation d'être à l'écoute des utilisateurs (dit sur un ton très sarcastique), il serait peu probable que Apple corrige le tir dans une mise à jour prochaine.

Comparaison des Labels Mac OS X Mountain Lion vs Maverick

Merci à ma collègue Lorraine Kiraly pour cette trouvaille, une personne a rendu disponible des dossiers avec des icônes de couleur qui peuvent êtres copié/collés pour remplacer l'icône bleu donné par défaut.

Télécharger les icônes
(ici si le lien ne fonctionne plus)

Pour remplacer l'icône,
  1. faite ⌘+i sur le dossier ayant la couleur désirée;
  2. sélectionnez l'icône puis faites ⌘+c (pour le copier);
  3. faite ⌘+i sur le dossier dont vous désirez changer la couleur;
  4. sélectionnez l'icône de dossier bleu;
  5. faites ⌘+v.

2014/05/03

Comment entretenir votre Mac

Certains de ces conseils s'appliquent aussi pour Windows!


Bonjour à tous, ceci est une traduction libre d'un post trouvé sur le forum d'Apple. Il ne s'agit pas d'un texte officiel d'Apple mais d'un utilisateur informé sur la bonne façon de garder votre Mac en santé.

Si vous trouvez que ce texte est trop long, lisez-le en plusieurs fois car cet info est très pertinente pour garder votre Mac en santé.
 

Faites des backups
Faites des backup régulièrement en utilisant au moins un diisque externe. Si vous avez des documents très importants, un backup n'est pas suffisant. Ne vous fiez pas seulement à une seule méthode, tel que Time Machine. Ne faites pas de backup de vos backups; gardez-les indépendants. Si vous avez un avertissement qu'un de vos backup n'a pas fonctionné, ne l'ignorez-pas.
 

Faites vos mises à jour
Gardez votre système et vos logiciels à jour. Dans l'onglet Mise à jour logiciel (Software update), vous pouvez configurer un avertissement automatique pour toutes mise à jour disponible pour OSX ou vos applications du App Store. Certaines applications ne provenant pas de l'App Store peuvent offrir des avertissements semblable, si vous n'avez pas de problème à les laisser vérifier vos licences. Autrement, vous pouvez vérifier vous-même manuellement de façon régulière. Cela devient très important lorsqu'il s'agit de logiciels complexes qui modifient votre système d'exploitation, tel que des pilotes (drivers). Avant de faire une mise à jour d'Apple, assurez-vous qu'elle est compatible avez ces logiciels.
 

Méfiez-vous des «logimerde»
N'installez pas de logimerde, tel que des «thèmes», «haxies», «toolbar», «add-on», «enhencers», «optimizers», «accelerators», «extenders», «cleaners», «doctors», «tune-ups», «defragmenters», «firewalls», «barriers», «guardians», «defenders», «protectors», la majorité des plugiciels (plug-ins), «scanner de virus» commerciaux, «utilitaires de disque». Sauf quelques exceptions, ces trucs sont inutiles ou pire qu'inutiles.

Celui qui est le plus annoncé est le «poubelle» de tous. L'exemple le plus frappant est l'arnaque «Mac Keeper».

La règle d'or est que vous ne devriez installer des logiciels qui vous permettent de faire la chose pour laquelle vous avez un ordinateur, tel que créer, communiquer et jouer. Ne modifiez pas la façon que vos logiciels fonctionnent. Utilisez votre ordinateur, ne le mêlez pas.

N'installez pas de logiciels externes (third party) à moins de savoir comment les désinstaller. Autrement, vous pourriez créer des problèmes qui sont vraiment difficiles à résoudre.

L'application gratuite anti-malware ClamXav n'es pas de la merde, et malgré qu'il n'est pas requis de façon routinière, il peut être utile dans certains environnement, tel que un réseau d'entreprise avec un mélange Mac/Windows.
 

Attention aux trojans.
Un trojan est un logiciel malicieux (malware) que l'utilisateur (vous) est trompé en l'installant lui-même volontairement. Ces attaques étaient rare sur les Mac jusqu'en 2011 environ, mais elles deviennent de plus en plus communes et de façon dangereuse.

Il y a quelques protections de base contre le téléchargement de malware, mais elles ne sont pas fiables. Les attaquants sont souvent une journée d'avance sur les défendants. Vous ne pouvez pas vous fiers aux logiciels externes (third party) non-plus. Ce qui est le plus fiable est l'application du bon-sens, sans devenir parano, car cela vous rendrait encore plus vulnérable.

N'installez jamais de logiciels provenant d'une source dont vous n'avez pas confiance ou qui est inconnue. Dans le doute, faites quelques recherches. Tous les sites qui vous ouvrent un pop-up vous demandant d'installer un «plug-in» ou un «codec» qui provient du même site ou d'un site inconnu est douteux. Des logiciels avec une marque corporative tel que Adobe Flash Player doivent être obtenus directement du site du développeur. Aucun intermédiaire n'est acceptable et ne faites pas confiance à un lien à moins de savoir l'analyser. Tout fichier qui se télécharge automatiquement sans que vous l'ayez accepté doit aller directement à la poubelle. Un site qui prétend que vous avez un virus ou que quoi que ce soit ne va pas bien dans votre ordinateur est frauduleux.

Depuis OS x 10.7.5, les applications et installateur qui n'ont pas la signature numérique d'un développeur enregistré chez Apple sont bloqués à l'ouverture par défaut. Vous pouvez le débloquer, mais soyez prudent si vous le faites.

À cause des problèmes de sécurité récurrents de Java, c'est conseillé de le désactiver (s'il est installé) dans votre navigateur internet. Peu de site ont du contenu Java ces jours-ci alors vous ne manquerez pas beaucoup. Cette action est obligatoire si vous utilisez une version de Mac OS X 10.6.8 ou plus avec la dernière mise à jour Java. Notez que Java n'a rien à voir avec JavaScript malgré que le nom est similaire. N'installez pas Java à moins d'en avoir vraiment besoin (la majorité des utilisateur n'en auront pas besoin).
 

Ne remplissez pas votre disque de démarrage
Une erreur commune est d'ajouter de plus en plus de gros fichiers dans votre dossier utilisateur (home folder) jusqu'à ce que vous ayez l'avertissement dû au manque d'espace, suivi peu après d'une erreur au démarrage. Cela est plus enclin d'arriver sur les nouveaux Macs avec le disque interne SSD plutôt que le disque dur traditionnel. Ce disque peut devenir vraiment près d'être plein avent que vous n'en ayez conscience. Malgré que ce ne soit pas vrai que vous devez garder un certain pourcentage d'espace libre, Vous devez surveiller votre espace disque et vous assurer que vous ne l'avez pas remplis. Selon la documentation d'Apple, vous devez avoir au moins 9 GO d'espace libre sur votre disque de démarrage.

Si vous manquez d'espace disque, utilisez un outil tel que l'application gratuite OmniDiskSweeper pour explorer votre disque et voir ce qui prends le plus d'espace. Déplacez les gros fichiers vers un autre disque.
 

Pas de maintenance de routine nécessaire
Pas de panique, c'est pas nécessaire! Mis à part ce qui est décrit plus haut, aucune routine de maintenance est nécessaire ou bénéfique pour la majorité des utilisateurs. Vous ne devez pas «nettoyer les caches», «zapper la PRAM», «resetter le SMC», «reconstruire le répertoire», «défrangemter le disque», «démarrer des scripts de façon périodique», «jeter les logs», «jeter les fichiers temporaires», «faire des scans pour des virus», «purger la mémoire», «vérifier les bad blocks» ou «réparer les permissions». Ces mesures sont soit complètement inutile ou ne sont utiles que pour résoudre les problèmes (et non les prévenir).

Le comble de l' inutilité est d'exécuter l'application couteuse tiers appelée «Disk Warrior» quand tout va bien, ou même quand quelque chose ne va pas et que vous avez des backups (ce que vous devriez avoir). Disk Warrior est un outil de récupération pas un outil de maintenance. Vous n'en aurez jamais besoin si vos sauvegardes sont adéquates. Ne perdez pas d'argent avec cet outil ou un autre comme lui.
Source: Linc Davis